Aujourd’hui, si chaque personne de plus de 18 ans peut passer une épreuve à titre personnel, les entreprises sont de plus en plus encouragées à s’impliquer activement dans la démarche en intégrant la validation des compétences à leur politique de gestion des ressources humaines dans une relation gagnant-gagnant avec les travailleurs. 

D’accord, mais quel intérêt pour mon entreprise ?

La plupart des processus RH (identification des compétences, recrutements, parcours de formation, évolutions de carrière, …) peuvent être avantageusement revus grâce à cette certification externe. Ce processus est transparent, de qualité, précis et élaboré en collaboration avec les secteurs professionnels et officialisé par les gouvernements. 

Certifier officiellement les compétences des travailleurs permet aussi de démontrer le professionnalisme de l’entreprise et des travailleurs et de satisfaire à des obligations légales (travail faisable et maniable, CV Formation …). 

Un nouvel incitant financier à votre disposition

Grâce à l'initiative de Mr Gosuin, Ministre bruxellois de l'emploi et de la formation, l’entreprise qui développera ce projet en son sein, bénéficiera dorénavant : 
• d’environ €160 / épreuve : défraiement du coût des épreuves (équipements, consommables, …), 
• d’une aide conditionnée de €600 par épreuve pour les entreprises établies dans la Région de Bruxelles-Capitale

Une équipe de 2 personnes est également disponible pour vous accompagner dans la démarche.
Soulignons que les épreuves réalisées en interne par un Centre agréé externe permettent de limiter des pertes de temps et de déplacements tout en augmentant le confort des candidats puisqu’ils passent les épreuves dans un environnement familier.
Plus de détails sur cette démarche : ici

Laurent Gall, coordinateur Formation auprès d’Alimento :
« Depuis 2010, des demandes de validation émanent directement des entreprises du secteur. Les raisons qui les poussent peuvent varier : Damien Taillard, patron de deux boulangeries liégeoises, a réduit les risques liés au recrutement en engageant un ouvrier boulanger-pâtissier grâce à son Titre de compétence ; Spa Monopole cherchait à fidéliser ses travailleurs intérimaires et à leur offrir des perspectives à court terme ; Delacre souhaitait améliorer la pérennisation des compétences en reconnaissant officiellement celles acquises sur le terrain par ses travailleurs et, ainsi, les mettre en valeur. Aujourd’hui encore, nous sommes en contact avec d’autres entreprises qui veulent s’investir dans la validation des compétences, chacune en fonction de sa situation. » 
 

Prenez contact pour plus d’info

Restez informé

Entreprises alimentaires

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé sur nos formations et services.

Retour vers le haut