Screening des risques ergonomiques dans l’industrie alimentaire

Travailler de manière ergonomique a de nombreux avantages. En effet, l’ergonomie adapte le travail à l’homme, ce qui profite à la sécurité et à la santé du travailleur et contribue à une plus grande efficacité. Alimento offre aux entreprises de l’industrie alimentaire la possibilité de mettre en œuvre un Ergoscan. Les résultats des entreprises qui l’ont déjà fait, ont été repris dans un rapport de synthèse, qui contient également des recommandations applicables à l’ensemble du secteur.

Qu’est-ce l’Ergoscan ?

L’Ergoscan a été conçu par Prevent en collaboration avec Alimento. Il se base sur une visite d’entreprise au cours de laquelle un ergonome de Prevent effectue des observations et mène des entretiens avec les opérateurs et les responsables. La visite se clôture par un premier feedback, qui indique les problèmes constatés et propose des solutions concrètes. Un rapport plus détaillé est établi et fourni à l’entreprise par la suite.

Le rapport de synthèse rassemble les données de 48 entreprises visitées. Plus de la moitié de ces entreprises comptent entre 50 et 200 travailleurs, 3 moins de 20 travailleurs, 8 plus de 200 et 1 plus de 500.

Problèmes

L’Ergoscan met l’accent sur les aspects ergonomiques, en particulier sur les risques de troubles musculo-squelettiques*. Ils peuvent survenir en cas de mauvaises postures et de mouvements répétitifs ou extrêmement rapides, ou si des forces importantes sont exercées pour réaliser les tâches.

Dans l'industrie alimentaire, le travail est souvent associé à des postures de travail contraignantes et effectuées de manière répétée. En effet, les travailleurs doivent souvent travailler en position courbée et s’étendre vers l’avant, ou prendre des produits situés au-dessus de l’épaule ou de la tête. L’analyse des données des 48 entreprises révèle que les facteurs de risque "posture" et "répétition" reviennent très fréquemment. Le risque de troubles musculo-squelettiques est évalué comme important ou très important pour 70% des postes de travail observés.

prevent 1.jpg prevent 3.jpg prevent 2.jpg
travailler plus bas que le genou de manière répétée
rester debout longtemps et effectuer fréquemment des manipulations
tenir des ingrédients plus haut que l’épaule pour les verser

Toutes les photos reprises dans le rapport de synthèse sont publiées avec l’autorisation des entreprises concernées. Ces photos, qui illustrent des situations courantes, ne peuvent en aucun cas être reproduites.

Recommandations

Les recommandations formulées dans les rapports de l’Ergoscan destinés aux entreprises contiennent toujours des solutions sur mesure. Il s’agit souvent d’une combinaison de recommandations (p.ex. adaptation des postes de travail, utilisation d’outils, réaménagement des zones de travail) et de formations pratiques. Le travail comprenant souvenant l’exécution de mouvements répétés dans des postures contraignantes, il est essentiel de prendre des mesures organisationnelles (p.ex. rotation des activités, élargissement des tâches).

Vers l’amélioration des conditions de travail

Réduisez, vous aussi, les facteurs de risques dans votre entreprise ! Des investissements limités permettent déjà d’aller vers une amélioration notable des conditions de travail.

Pour plus d’informations

* Le terme TMS, ou troubles musculo-squelettiques, regroupe un certain nombre d’affections qui touchent les membres supérieurs et inférieurs, ou plus généralement le système musculo-squelettique. Les facteurs de risques de troubles musculo-squelettiques sont la posture, la durée, les forces exercées et la répétition.

Prenez contact pour plus d’info

Restez informé

Entreprises alimentaires

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé sur nos formations et services.

Retour vers le haut